drapeau françaisBienvenue à la paroisse catholique de Saint Michel de Grimaud, de Saint François d’Assise de Port-Grimaud et du Cœur Immaculé de Marie de Beauvallon.

La paroisse fait partie du Diocèse de Fréjus Toulon dont l’Evêque est Mgr Dominique REY.
Notre paroisse est très ancienne, la plus ancienne du golfe de Saint Tropez ; elle s’inscrit dans l’histoire du Christianisme en Provence.

En 34 Sainte Marie Madeleine débarque en Provence et se retire à la Sainte Baume. En 306 l’Empereur Cosntantin s’installe à Arles et L’Evêché de Fréjus est créé en 374. Les deux grandes abbayes qui possèderont Grimaud sont Lérins au large de Cannes et Saint Victor de Marseille. Les envahisseurs sont nombreux, les pires sont les ostrogoths.
Puis en 711, les sarrasins arrivent de Cordoue, en 972 Guillaume 1er comte de Provence les chasse définitivement. Après les moines de Saint Victor, de Lérins, du Thoronet et de la Verne, Grimaud devient une paroisse avec un curé représentant de l’Evêque.
La raison d’être d’une paroisse c’est annoncer la présence sur terre de Jésus de Nazareth, Fils de Dieu, mort et ressuscité et vivant à jamais dans son Eglise fondée aur les Apôtres. Tout cela se vit tout d’abord dans la sainte liturgie : la Messe célébrée chaque jour et tout spécialement le dimanche, jour de la Résurrection. Les autres sacrements sont administrés aux fidèles pour les faire grandir spirituellement. Ensuite vient l’enseignement : connaître sa foi par le catéchisme des enfants, des jeunes et des adultes et les homélies dominicales. Enfin prodiguer la charité du Christ, l’attention au plus pauvres, les malades et les personnes en difficultés.
Le chanoine Yves MENJOT est actuellement le curé de la paroisse. Il fait partie du chapître cathédral et prie tout particuoièrement pour l’Evêque.
« Venez et voyez…. »

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

union jackWelcome to the catholic parish Saint Michel of Grimaud, Saint Françis of Assise of Port-Grimaud and the Immaculate Heart of Marie in Beauvallon.

This parish is part of the Diocese Frejus-Toulon with the bishop Monsignor Dominique Rey. Our parish is very old, the most ancient of the Gulf of Saint Tropez; it’s inscribed in the History of Christianity of Provence. In 34 Saint Marie Madeleine arrives in Provence and retires in La Sainte Baume.

In 306 the Emperor Constantin settles down in Arles and the bishop’s see of Frejus is created. The two major monasteries in their possession are Lérins on the open sea of Cannes and Saint Victor of Marseille.

There are many invaders, the worst are the Ostrogoths and then in 711 the Sarrasins arrive from Cordoue. In 972 Guilllaume the First, Count of Provence expels them, definitively.

Afterwards the Monks of Saint Victor, Lerins, Le Thoronet and La Verne came to Grimaud which then became a parish, with a priest representing the Bishop.

The reason of being a parish is to preach the Gospel and pronounce the presence on earth of Jesus of Nazareth, Son of God, who died and resuscitated and is alive for ever in His church, founded on the apostles. All of this is lived through the Holy liturgy: Mass is celebrated every day, in particular on Sundays, day of the rising of Christ. The other sacraments are administrated to the faithful and help them grow spiritually. Then comes the time of teaching: knowing faith through catechism for the children, youngsters, adults and Sunday sermons. And finally to claim the charity of Christ, take care of the poor, the sick and people in difficulties.

The canon Yves Menjot is the actual parish priest, he’s a member of the cathedral chaptor and prays particularly for the bishop.

“Come and see…………..”

Enregistrer

LIEUX DE CULTE ET CHAPELLES

eglise saint michel 1

L’église Saint Michel de Grimaud, dans le vieux village de Grimaud est un joyau de l’art roman provençal du XIe XIIe siècle.

Adresse : Place de l’Église, 83310 Grimaud

Chapelle du Cœur Immaculé de Marie de Beauvallon

Dans les années 30, Emile Bernheim, spécialiste des transactions immobilières fit don d’un terrain à Beauvallon et y construit une chapelle. Emile Bernheim fit également don d’un très beau crucifix qui se trouve à Saint Michel de Grimaud.

Adresse : Quartier de Beauvallon, 83310 Grimaud

Eglise de Saint-François d’Assise de Port Grimaud

Église Saint-François d'assise Grimaud

François SPOERY architecte  et constructeur de Port Grimaud, alsacien protestant fit construire cette église œcuménique, avec des vitraux de Vasarely.

Chapelle des pénitents

Intérieur chapelle des pénitents

Chapelle de Notre Dame des douleurs dite des pénitents dans le village.

Adresse : Place des pénitents, 83310 Grimaud

Sanctuaire de Notre dame de la Queste

Notre dame de la quete

Construite entre 1058  et 1113 confiée aux moines de Saint Victor. Consacrée à Notre dame de l’Assomption et à l’Annonciation et agrandie au XVIIs Grand pèlerinage à St Lambert de Baudoin, patron des agriculteurs.

Adresse : Quartier Bagatin, 83310 Grimaud

Chapelle Saint Roch

grimaudstroch1

Ce saint pèlerin est très vénéré en Provence, cette chapelle du XVs accueille les touristes et les pèlerins de passage à Grimaud.

Adresse : Chemin St-Roch, 83310 Grimaud

Les messes

  A la demande du préfet du var et de Mgr l’Evêque de Toulon toutes les messes
   les baptêmes, les mariages et les obsèques sont supprimés sur la paroisse.
   Monsieur le curé célébrera la messe tous les matin à 9H
en privé dans l’église Saint Michel de Grimaud.
Les églises de la paroisse restent ouvertes.
_____________________________________________

La Communion spirituelle

(quand on ne peut pas communier sacramentellement)

Certaines personnes sont dans l’impossibilité actuelle de communier à cause de la suppression des Messes, une grave maladie empêchant d’aller à la Messe… Dans ces cas de force majeure – et donc quand on ne peut pas communier sacramentellement – elles peuvent recourir à la Communion spirituelle.

Pour saint Thomas d’Aquin (Somme théologique, III, q.80, a.1),  il y a deux manières de recevoir la Très Sainte Eucharistie: l’une sacramentelle par laquelle on reçoit le sacrement et ses effets (si on est en état de les recevoir: en état de grâce), et l’autre spirituelle par laquelle on reçoit l’effet du sacrement qui consiste à être spirituellement uni au Christ. Dans ce dernier cas, c’est le désir de recevoir les fruits de ce sacrement par un amour ardent, une foi vive, un esprit d’humilité et d’espérance, qui nous unit spirituellement au Christ présent dans la sainte Eucharistie. C’est bien ce qui se passe dans le baptême de désir d’une personne suffisamment consciente qui donne les fruits du baptême sans recevoir le sacrement (Catéchisme de l’Eglise Catholique, n.1258). Le désir de ces sacrements – précise St Thomas d’Aquin- « vient de la foi qui opère par l’amour, et par cette foi, Dieu, dont la puissance n’est pas liée aux sacrements visibles, sanctifie l’homme intérieurement » (Somme Théologique, III, q.68, a.2).

La communion spirituelle ne se réalise que si l’on a l’ardent désir de recevoir réellement le sacrement et d’être uni au Corps mystique du Christ qui est l’Eglise. « Ceux qui ne reçoivent la sainte Eucharistie que spirituellement mangent en désir le pain céleste qui leur est offert avec cette foi vive qui opère par la charité; ils en ressentent (alors) le fruit et l’utilité » dit le Concile de Trente (Décret sur la Sainte Eucharistie, in G. Dumeige, La Foi Catholique, Paris, 1969, n.743).

  On ajoutera ce que disent sur la communion spirituelle le Pape saint Pie X dans son Catéchisme (III, ch.5 §2), le Vénérable Pape Pie XII dans l’encyclique sur la liturgie Mediator Dei (2ème partie, III) et le Pape saint Jean-Paul II dans son encyclique sur l’Eucharistie  Ecclesia de Eucharistia (n.34).  Sainte Thérèse d’Avila la recommande dans Le chemin de la Perfection (ch.37): « Vous imprimerez ainsi en vous un amour profond pour notre Seigneur », et saint Jean-Marie Vianney, le curé d’Ars: « Si nous sommes privés de la communion sacramentelle, remplaçons-la, au moins autant qu’il se peut, par la communion spirituelle. C’est celle que nous pouvons faire à chaque instant; car nous devons toujours être dans un désir brûlant de recevoir la Bon Dieu. La communion spirituelle fait à l’âme comme un coup de soufflet au feu qui commence à s’éteindre, mais où il y a encore beaucoup de braise: on souffle et le brasier se rallume.  » (cf. Sermons). L’Imitation de Jésus-Christ (L. IV, ch.10, n.6) affirme aussi que « Tout fidèle peut aussi communier en esprit tous les jours, à toute heure, avec beaucoup de fruit. Il se nourrit invisiblement de Jésus-Christ celui qui médite avec piété les mystères de l’Incarnation et de la Passion et qu’il s’enflamme en son amour« .

La Communion spirituelle : aspects pratiques

  • Avant la Communion spirituelle, il est recommandé la lecture des textes de la Parole de Dieu de la Messe du Jour, suivie d’une méditation (cf. les Missels des fidèles). On peut aussi lire attentivement les diverses oraisons et antiennes et méditer sur elles. Les Missels des fidèles contiennent des introductions à la Messe du jour, ainsi que des indications sur le temps liturgique (Carême, Triduum, Temps pascal…), les diverses solennités (Annonciation, Nativité de Saint Jean-Baptiste…), une biographie du saint qui est célébré…
  • Avant la Communion spirituelle, on dit le Confiteor (« Je confesse à Dieu ») ou l’acte de contrition.
  • Puis, la prière pour la Communion spirituelle. Voici une proposition :

PRIERE POUR LA COMMUNION SPIRITUELLE

Proposition

Adorable Jésus, je crois fermement que Vous êtes réellement Présent dans le Saint-Sacrement.

Je Vous adore et Vous aime par-dessus toutes choses ; je Vous désire de toute l’ardeur de mon âme.

Mais puisque je ne puis maintenant Vous recevoir sacramentellement, venez au moins spirituellement dans mon cœur.

Oui, venez, ô Jésus ; venez dans mon cœur, venez combler mes plus ardents désirs ; venez établir la sainteté dans mon âme.

Jésus, je m’unis à Vous, comme si Vous y étiez déjà venu ; en effet, je Vous adore, et je me consacre tout à Vous.

Ne Vous séparez jamais de moi ; ne permettez pas que je me sépare jamais de vous.

Ainsi soit-il.

Puis, après un long temps de silence, on conclut avec la prière mariale du « Souvenez-vous (Sub Tuum…) » :

Souvenez-vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie, qu’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, imploré votre assistance ou réclamé votre aide, ait été abandonné.

Animé d’une pareille confiance, ô Vierge des vierges, ô ma mère, je viens à vous et, gémissant sous le poids de mes péchés, je me prosterne à vos pieds. O Mère du Verbe incarné, ne méprisez pas mes prières, mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer.

Ainsi soit-il.

    _____________________________________________

Le sacrement de Pénitence

Confession pascale et autres confessions

en temps d’épidémie de coronavirus

Textes de référence

le Code de Droit Canonique au can. 960 stipule : « La confession individuelle et intégrale avec l’absolution constitue l’unique mode ordinaire par lequel un fidèle conscient d’un péché grave est réconcilié avec Dieu et avec l’Église ; seule une impossibilité physique ou morale excuse de cette confession, auquel cas la réconciliation peut être obtenue aussi selon d’autres modes ».

Le Concile de Trente affirme ainsi que « le saint concile enseigne en outre que, même s’il arrive parfois que cette contrition soit rendue parfaite par la charité et réconcilie l’homme avec Dieu avant que ce sacrement ne soit effectivement reçu, il ne faut néanmoins pas attribuer cette réconciliation à cette seule contrition sans le désir du sacrement, désir qui est inclus en elle » (14ème session, chapitre 4, Doctrine sur le sacrement de Pénitence, la contrition, cf. Denzinger, n. 1677).

—————————-

La confession pascale est obligatoire :

  • Catéchisme de l’Eglise Catholique, n. 2042 : Deuxième Commandement de l’Eglise : « Tout fidèle est tenu par l’obligation de confesser ses péchés au moins une fois par an ».
  • Code Droit Canonique, can. 989 : « tout fidèle l’âge de discrétion est tenu par l’obligation de confesser fidèlement ses péchés graves au moins une fois par an ».

En ce qui concerne la confession pascale, et en général les autres confessions, spécialement en cas de péché mortel ou grave, impossibles pour de très nombreux fidèles dans le contexte actuel d’épidémie de coronavirus, le décret de la Pénitencerie Apostolique du 19 mars 2020 (cf. aussi homélie du Saint-Père du 20 mars 2020) comporte cette disposition : ceux qui n’ont pas accès au sacrement de Pénitence peuvent demander à Dieu le pardon de leurs péchés – même mortels – d’un cœur contrit et sincère (contrition), avec la ferme résolution de recourir à la confession sacramentelle dès que possible.

—————————–

Comment faire ?

Dans la pratique…

On se retire seul… Après un long temps de silence pour se mettre en présence de Dieu, on lit un passage de l’Evangile. Exemples : L’enfant prodigue (Luc 15, 11-32) ; la rencontre avec Zachée (Luc 19, 2-10) ; La femme adultère (Jean 8, 1 – 11) ; Le repas chez Matthieu-Lévi (Matthieu 9, 10-13)…

Puis, on médite la Parole de Dieu pendant un long temps de silence.

On prie le Psaume 50 (cf. ci-dessous).

On fait son examen de conscience soigneusement, puis on dit le Confiteor (“je confesse à Dieu”).

On confesse ses péchés à Dieu dans le secret de son âme.

Enfin, on dit “l’acte de contrition” en s’engageant fermement à confesser ses péchés à un prêtre dès que ce sera possible pour recevoir l’absolution sacramentelle.

On conclut par la prière mariale du « Salve Regina » (cf. ci-dessous).

——————————

ACTE DE CONTRITION

« Mon Dieu, j’ai un très grand regret de vous avoir offensé parce que vous êtes infiniment bon, infiniment aimable et que le péché vous déplaît. Aussi, j prends la ferme résolution, avec le secours de votre sainte grâce, de ne plus vous offenser et de faire pénitence. »

PSAUME 50

Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,

selon ta grande miséricorde, efface mon péché.

Lave-moi tout entier de ma faute,

purifie-moi de mon offense.

Oui, je connais mon péché,

ma faute est toujours devant moi.

Contre toi, et toi seul, j’ai péché,

ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.

Ainsi, tu peux parler et montrer ta justice,

être juge et montrer ta victoire.

Moi, je suis né dans la faute,

j’étais pécheur dès le sein de ma mère.

Mais tu veux au fond de moi la vérité ;

dans le secret, tu m’apprends la sagesse.

Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur

;

lave-moi et je serai blanc, plus que la neige.

Fais que j’entende les chants et la fête :

ils danseront, les os que tu broyais.

Détourne ta face de mes fautes,

enlève tous mes péchés.

Crée en moi un coeur pur, ô mon Dieu,

renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.

Ne me chasse pas loin de ta face,

ne me reprends pas ton esprit saint.

Rends-moi la joie d’être sauvé ;

que l’esprit généreux me soutienne.

Aux pécheurs, j’enseignerai tes chemins ;

vers toi, reviendront les égarés.

Libère-moi du sang versé, Dieu, mon Dieu sauveur,

et ma langue acclamera ta justice.

Seigneur, ouvre mes lèvres,

et ma bouche annoncera ta louange.

Si j’offre un sacrifice, tu n’en veux pas,

tu n’acceptes pas d’holocauste.

Le sacrifice qui plaît à Dieu, c’est un esprit brisé ;

tu ne repousses pas, ô mon Dieu, un cœur brisé et broyé.

Accorde à Sion le bonheur,

relève les murs de Jérusalem.

Alors tu accepteras de justes sacrifices, oblations et holocaustes ;

alors on offrira des taureaux sur ton autel.

SALVE REGINA

Salve, Regína, Máter misericórdiæ

Víta, dulcédo, et spes nóstra, sálve.

Ad te clamámus, éxules, fílii Hévæ.

Ad te suspirámus, geméntes et flentes

in hac lacrimárum válle.

Eia ergo, Advocáta nóstra,

íllos túos misericórdes óculos

ad nos convérte.

Et Jésum, benedíctum frúctum véntris túi,

nóbis post hoc exsílium osténde.

O clémens, O pía, O dúlcis Vírgo María.

Salut, ô Reine, Mère de miséricorde, notre vie, notre

consolation, notre espoir, salut !

Enfants d’Ève, de cette terre d’exil nous crions vers vous ;

vers vous nous soupirons, gémissant et pleurant dans cette vallée

de larmes.

Ô vous, notre Avocate, tournez vers nous vos regards compatissants.

Et, après cet exil, obtenez-nous de contempler Jésus, le fruit

béni de vos entrailles,

Ô clémente, ô miséricordieuse, ô douce Vierge

Marie !

—————————–

Vie Paroissiale

Baptême

Au moins trois mois à l’avance s’inscrire au 06 81 04 24 33
Deux réunions sont demandées pour la préparation. Les baptêmes sont en général individuels le samedi 11H – 12H ou le dimanche pendant la messe de 10H30 ou à 12H

Mariage

S’inscrire un an à l’avance au 06 81 04 24 33
Quatre à cinq réunions de préparation sont demandées.

Équipes Notre Dame Spiritualité pour couples, réunions mensuelles, contactez le 06 81 04 24 33.

Catéchisme

Éveil à la Foi CP & CE1 mercredi de 10H30 à 11H45 une fois par mois à à St Michel à Grimaud.
Contactez : isacroz@gmail.com

CE2 CM1 CM2 mercredi 10H – 11H30 chaque semaine RV église de Grimaud.
Contactez le 06 81 04 24 33

6e 5e 4e samedi 10H – 11H30 deux fois par mois RV église de Grimaud.
Contactez le 06 81 04 24 33

Aumônerie de Gassin 3e 2e 1e Ter : Contacter l’aumônier l’Abbé Cleverton 06 45 97 98 81

Catéchuménat

Formation pour adultes, réunions mensuelles contactez le 06 81 04 24 33.

Confession

Les fidèles peuvent recevoir le sacrement du pardon avant et après chaque messe.

Funérailles

Tout fidèle est appelé à passer à l’église pour une messe de funérailles ou à la rigueur une bénédiction.

Sacrement des malades

Tout fidèle malade peut appeler le prêtre
pour recevoir ce sacrement qui aide le malade dans cette épreuve.

Vous avez un malade au Pôle de Santé de Gassin :
Contactez l’Aumônier l’Abbé Kleverton 06 45 97 98 81

Aider l'Église

Chaque année tout fidèle est appelé à payer son Denier du culte.
Prendre une enveloppe au fond de l’église et envoyer son chèque directement à l’Evêché. Le prélèvement automatique est vivement conseillé.
La quête du dimanche permet à votre paroisse de donner 5000 euros chaque trimestre à l’Evêché, forfait solidarité.
N’hésitez pas à faire célébrer des messes cela permet à vos prêtres de vivre pour vos défunts ou pour les vivants.

Contact

Chanoine Yves MENJOT

04 94 45 10 31

06 81 04 24 33

10, rue du Gacharel - 83310 Grimaud

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer